WP_20160501_002
La pelle du 1er mai

Cette semaine 17 fut riche. D’abord, je me suis détendue… Sol argileux, froid et collant, je m’inquiétais de ne pouvoir rien mettre en culture. Mais les gelées nocturnes qui ont continué jusqu’à ce matin ont été fatales à certaines plantations précoces chez jardiniers et maraîchers.

WP_20160430_004De mon côté, peu de dégâts : 3 salades, le mesclun a l’air mal en point, les pois de plein champ ont reçu le coup de grâce. J’ai surtout quelques pertes à déplorer sur ma table de semis, les coups de chaud ont eu raison de mes betteraves juste levées et mes tomates ont tiré la langue. De l’intérêt qu’il y aura à vivre sur place dans mon futur lieu d’installation (qui se profile à l’horizon).

 

 

 

Mon tunnel 2 est prêt autant qu’il peut l’être. C’est finalement un petit tracteur Kubota et son rotovator qui ont pu y entrer. Mais sans venir à bout de la partie droite complètement bétonnée. Je ne sais si je pourrai y planter quoi que ce soit. Au moment du montage du tunnel, le sol  détrempé a été abondamment piétiné puis a séché une fois la serre bâchée. J’aurais dû intervenir plus tôt. Ah, je m’en souviendrai de ce sol argileux quand j’aurais gagné mes terres sableuses du Saumurois…

WP_20160429_002

Semaine sous le signe de la pomme de terre. Je vois quelques Margod et Rattes se former sous la paille dans mon tunnel 1. Les quantités seront symboliques mais je serais heureuse d’en proposer un peu dans mes paniers. J’ai planté, sous paille aussi, Margod et Désirée à l’extérieur. J’ai dû aller chercher de la paille à quelques km, la 106 ressemble à une bétaillère, avec des brins qui pendouillent sur la moquette du toit. La classe. J’ai parsemé de tourteaux de ricin une partie des plants avant la paille : anti rongeurs et taupins. Affreusement toxique (et engrais azoté), à utiliser avec parcimonie et précaution. J’appliquerai mon purin de fougère sur la partie restante (anti taupins) histoire d’expérimenter. A la suite d’une prairie, les attaques de larves de taupin sont en effet à craindre. Il y  a aussi le gros sel à utiliser en petites quantités avant que les plants lèvent (j’ai grillé quelques plants de pommes de terre sous la serre- ça peut servir de désherbant).  C’est bien les erreurs pour apprendre mais parfois ça pique. Il me reste encore Allians, Mayflower et Mona Lisa à planter. Je n’ai pas encore décidé si je faisais sous paille ou sous terre. En tout, 3 planches de 35m en 2 rangs.Après une journée de pluie, on voit l’intérêt des buttes sur ce type de terrain (la partie gauche ne sera finalement pas cultivée). Merci à Bertrand pour son beau coup de pelle après le passage de Mr Kubota.

Et puis, ouverture du chantier pour l’irrigation qui arrivera sans doute un peu tard, comme la cavalerie, (en attendant j’ai l’infanterie des arrosoirs, lente, chronophage mais efficace). Merci à Etienne de m’avoir aidée à m’y mettre… On installe les goutteurs non sans mal (ceux récupérés avec la serre sont de diamètres différents et complètement emmêlés) mais le programmateur et les 150m de tuyau jusqu’à mes jardins sont loin d’être installés. Chaque petit pas compte. Soyons optimiste, j’aurais peut-être fini avant de partir…

A venir : plantations dans la serre 2, semis de courges et courgettes, choux toujours en attente. Mais semaine courte, pont oblige avec les enfants à la maison. Tant mieux, il n’y a pas que le maraîchage dans la vie.

Bientôt, les premiers paniers de l’école complétés par des légumes de maraîchers voisins. Salades, radis, navets botte, aillet, pois gourmands (si la production augmente, récolte de 150g aujourd’hui !)… Ce soir, nous les avons dégusté juste cuits avec un peu de feta et du persil. Il n’y en avait bien sûr pas assez.

Merci pour vos coups de main, vos messages, vos conseils. Et bonne semaine !

WP_20160430_003
Serez-vous prêtes à être croquées dans 15 jours ?
Publicités