Commencer cette rubrique autour du jardin par cet article n’est pas des plus enthousiasmant. Mais je me dois d’informer ceux qui pourraient être concernés. Petit récapitulatif de vocabulaire :

  • le CSP : Contrat de Sécurisation Professionnel. Dispositif mis en place par Pôle Emploi lors d’un licenciement économique. Sans rentrer dans les détails, si vous répondez à leurs critères, vous aurez droit à un an d’indemnités à hauteur de 75% de votre salaire (contre 57% pour le régime général) pendant maximum un an avec un accompagnement spécifique de retour à l’emploi
  • La CIAP : coopérative d’installation en agriculture paysanne. Cet organisme m’accompagne pendant la durée de mon espace-test. C’est en quelque sorte une couveuse d’entreprise : elle m’héberge comptablement, administrativement et juridiquement tout en me permettant de maintenir mes droits (ici de chômage).
  • le contrat CAPE : contrat d’appui au projet d’entreprise. C’est le contrat que j’ai signé avec la CIAP pour avoir un statut de porteur de projet tout en gardant mes droits antérieurs.

Et bien, il faut savoir que le contrat CAPE et le CSP ne sont pas compatibles. Je l’ai appris à mes dépens puisqu’en signant le contrat CAPE censé garder mes droits antérieurs, j’ai été radiée du CSP. Un manque à gagner désagréable.

C’est dit.

Publicités